Etudiants :

"Monsieur, j'aurais plusieurs questions : 1- Dans le cas Blackheath, pour le bilan, pourquoi on ne reprend pas en compte les créances clients initiales ? On avait 14.700€ de créances au 01/01/N+1 (=31/12/N), les clients nous ont payé, 42.700€ et nous doivent encore 15 330€, alors qu'on a mis au bilan directement 15.330€ (ce que l'on n'avais pas fait pour le cas Alix puisqu'on avait pris en compte les créances initiales, les ventes, etc). Réponse JCS : - les clients n'ont en réalité pas payé la totalité des ventes du premier trimestre N+1. Pour preuve : les ventes de janvier N+1 ne seront totalement payées que fin avril N+1 (4 paiements mensuels pour 1 vente) - les créances clients initiales de Blackheath sont bien prises en compte dans le budget de trésorerie de T1 : elles correspondent en fait aux ventes réalisées des mois d'Octobre, Novembre et Décembre N, dont les paiements s'étalent N+1 ; exemple : la créance la plus récente de N (Décembre) sera éteinte à fin mars N+1, car mars correspond au 4ème mois d'encaissement

2- Dans le cas Blackheath, pourquoi ne retire-t-on pas les impôts (25%) ? Réponse JCS : - pas d'IS pour une société déficitaire (déjà marqué dans le blog de mémoire).
 
3- En ce qui concerne les comptes de résultat, par nature et par fonction, pourriez vous expliquer concrètement ce qu'il faut mettre dans chacun des deux ? Que doit-on mettre exactement ? Réponse JCS : - Compte de résultat
- par nature : les charges sont classées par nature de charge, et dans l'ordre strict du PCG (ex. achats de matières, locations, frais de personnel...)... du compte 60 à 69.
- par fonction : les charges sont regroupées par fonction de charge (les salaires des commerciaux dans la fonction commerciale, ceux des ouvriers dans la fonction industrielle) ; on en distingue 5 pour les principales au niveau L3/M1 : fonction industrielle (=CPPV), commerciale, frais généraux, financière, impôts.

4 - Je n'arrive pas à retrouver le coût de production du cas Blackheath (BH) et nous devons faire habituellement les deux formes de compte de résultat en contrôle de gestion (compte de résultats par nature -long à faire-, compte de résultats par fonction-très rapide à réaliser-) : - sur BH, nous avons un écart de 75 € entre les deux (formes de) comptes de résultats. - pour le cas Alix, nous ne faisons en séance qu'un seul compte de résultat en TD (par fonction), donc je n'arrive pas à comparer.
Réponse JCS : - le coût de production des entrées (CPPF) doit être fait juste avant de remplir les sorties de stocks de produits finis (CPPV), - l'écart de 75 euros est lié à une confusion classique chez les étudiants concernant les achats de MP (à faire figurer dans le CR par nature) : - les achats sont à valoriser via le programme d'approvisionnement (ou fiche de stocks de MP), et non via le coût de production qui reflète les consommations de MP (commentaire bis déjà indiqué dans le blog, ne me dites pas que personne ne le lit...?). - En clair : SI + Appro = Conso + SF ; donc : Conso = Appro + SI - SF ; et, en chiffres, 4.800 euros = 4.725 + 75 euros
Je n'ai pas donné la correction du CR par nature sur BH en séance, pour inviter les étudiants de mes groupes à le faire eux mêmes dans un premier temps. Nous le ferons si nous avonc le temps, pour vérifier que chacun est arrivé au bout
- nous ferons également si les TD le souhaitent, les deux comptes de résultat dans le cas Alix en séance, pour donner un 2ème exemple

5. " Les amortissements sont-ils bien égaux a 70.000 e ? Ou 7.000 e ? Car dans le cas de 70.000 e, ça fait des amortissements très élevés et donnerait un coût unitaire négatif (de ce que j'ai cru comprendre) ". Merci d'avance du temps que vous prendrez pour me répondre, Bien Cordialement" . Réponse JCS : Les amortissements ne sont égaux ni à 70.000 e, ni à 7.000 e. La première valeur correspond au coût d'acquisition de l'immobilisation.
 
nb. pour les chercheurs en comptabilité : labardin_nikitin